BALDWIN (J.)


BALDWIN (J.)
BALDWIN (J.)

BALDWIN JAMES (1924-1987)

Durant vingt années, James Baldwin a été le prophète inspiré du Mouvement pour les droits civiques, analysant les frustrations de ses congénères et les préjugés raciaux des Blancs, faisant appel à la conscience morale de son pays tout en le menaçant de la révolution. Intégrationniste avant d’être tenté par le nationalisme, il demeure un témoin de son temps, un humaniste introspectif aux talents divers et à l’écriture éloquente.

Né à Harlem le 2 août 1924, Baldwin fit ses débuts littéraires à quatorze ans dans le magazine de son collège, et ses débuts de prédicateur à l’église de la Fireside Pentecostal Assembly. Rompant avec l’Église et le ghetto, il s’établit à sa majorité à Greenwich Village et embrassa la carrière de romancier sous la tutelle de Richard Wright. Désespérant de s’affirmer aux États-Unis à cause du racisme, il partit pour Paris en 1948. C’est là, dans une extrême pauvreté, qu’il écrivit les essais de Notes of a Native Son (1955; Chronique d’un pays natal , 1973) et de Nobody Knows My Name (1961; Personne ne sait mon nom , 1963), traitant de sa quête d’identité, des rapports entre littérature et engagement, des relations entre les races et entre l’Amérique et l’Europe. À Paris, il termine également Go Tell It on the Mountain (1953; Les Élus du Seigneur , 1957), commencé dix ans auparavant; ce premier roman retrace une adolescence partagée entre la violence des rues du ghetto et le salut que prétend apporter la foi. Cette évocation des passions et de l’idéalisme d’une famille noire avec, pour toile de fond, la migration vers le Nord, reste probablement le chef-d’œuvre de Baldwin. Giovanni’s Room (1956; Giovanni, mon ami , 1958) traite ouvertement de l’homosexualité, insistant sur le malaise d’un jeune Américain puritain vivant en France. Un recueil de nouvelles, Going to Meet the Man (1965; Face à l’homme blanc , 1968), reprendra des thèmes semblables.

Sa réputation assurée, Baldwin rentra au pays natal et connut alors la notoriété comme porte-parole du Mouvement des droits civiques. Désormais, il allait partager son temps entre de nombreux voyages, les États-Unis et la France. Son roman Another Country (1962; Un autre pays , 1964) peint avec puissance mais non sans confusion des intrigues sentimentales et sexuelles entre Noirs et Blancs. Son recueil d’essais The Fire Next Time (1963; La Prochaine Fois le feu , 1963) somme la nation américaine d’amender ses pratiques raciales tout en demandant aux Noirs de répondre par l’amour à la provocation. No Name in the Street (1972; Chassés de la lumière , 1972) révèle une évolution vers le nationalisme d’Elijah Muhammad et des Musulmans noirs (Baldwin adaptera l’autobiographie de Malcolm X à l’écran en 1973), voire l’action des Panthères noires. Une conversation avec Margaret Mead, A Rap on Race (1971; Le Racisme en question , 1972) et un entretien avec Nikki Giovanni (Dialogue , 1973) témoignent des mêmes préoccupations sociales, tandis que The Devil Finds Work (1976; «Le diable trouve à faire») examine surtout la place du Noir dans le film américain.

Baldwin a fait deux brillantes tentatives comme dramaturge: dès 1954, The Amen Corner («Le Coin des amen») oppose l’univers masculin du blues et le monde féminin de l’Église; en 1964, Blues for Mister Charlie («Des blues pour M. Charlie») évoque, autour d’un lynchage, les antagonismes raciaux dans le Sud. Cependant les dernières œuvres de Baldwin sont romanesques: Tell Me How Long the Train’s Been Gone (L’Homme qui meurt , 1970) retraçait, en 1968, la carrière angoissée et tumultueuse d’un acteur noir. En 1974, If Beale Street Could Talk (Si Beale Street pouvait parler , 1974) exposait les problèmes et les refus d’une adolescente noire. Just Above My Head (1979; Harlem Quartet ) mêle les destins d’une jeune évangéliste et du frère d’un chanteur de gospels qui évoque la brillante et tragique carrière de ce dernier.

Baldwin n’aura cessé de dénoncer le racisme et le refus des États-Unis de considérer objectivement leur histoire, occultée par un fatras de mythes. Dramaturge ardent, romancier d’une grande puissance émotive, il reste avant tout l’un des maîtres de l’essai, dans son expression éloquente et passionnée des exigences et de la dignité des Noirs. Ses essais complets ont été rassemblés en 1985 sous le titre de The Price of the Ticket .

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baldwin — may refer to: Places Baldwin is the name of several places in Canada: *Baldwin, York Regional Municipality, Ontario *Baldwin, Ontario *Baldwin, QuebecBaldwin is the name of several places in the United States of America: *Baldwin, Florida… …   Wikipedia

  • Baldwin — steht für: Baldwin (Familienname), der Familienname Baldwin Baldwin (Apfel) Baldwin Brothers, eine Musikband Baldwin Piano Company, bedeutender Klavierhersteller in den USA Baldwin Regeln Baldwin Effekt Baldwin Locomotive Works in den USA,… …   Deutsch Wikipedia

  • Baldwin — Baldwin, NY U.S. Census Designated Place in New York Population (2000): 23455 Housing Units (2000): 7999 Land area (2000): 2.948665 sq. miles (7.637007 sq. km) Water area (2000): 0.010549 sq. miles (0.027321 sq. km) Total area (2000): 2.959214 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Baldwin — • Archbishop of Trier and Elector of the Holy Roman Empire, born 1285; died 1354 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Baldwin     Baldwin      …   Catholic encyclopedia

  • Baldwin DR-6 — Baldwin Locomotive Works produced several different Baldwin DR 6 models of 6 axle passenger train hauling diesel locomotives between 1945 and 1948. The series comprised eight individual versions, all of which sold only in small numbers; across… …   Wikipedia

  • BALDWIN (J. M.) — BALDWIN JAMES MARK (1861 1934) Philosophe et psychologue de formation, James Baldwin a joué, dans le développement de la psychologie scientifique, un rôle important en introduisant dans celle ci des concepts empruntés à la théorie de l’évolution …   Encyclopédie Universelle

  • Baldwin —   [ bɔːldwɪn],    1) James, afroamerikanischer Schriftsteller, * New York 2. 8. 1924, ✝ Saint Paul de Vence (Département Alpes Maritimes) 1. 12. 1987. Baldwin wuchs in Harlem auf; nachdem er als Gelegenheitsarbeiter und Prediger in einer… …   Universal-Lexikon

  • Baldwin — Saltar a navegación, búsqueda Baldwin puede estar haciendo referencia a: La Baldwin Piano Company. La abreviatura científica de William Baldwin (botánico). Los hermanos Baldwin. Obtenido de Baldwin Categoría: Wikipedia:Desambiguación …   Wikipedia Español

  • Baldwin — Baldwin, Matthias William, Gründer der derzeit größten Lokomotivfabrik der Welt, der »Baldwin Locomotive Works, Burnham Williams & Co., Philadelphia, Pa. Vereinigte Staaten von Nordamerika.« Baldwin – über dessen Geburtsort keine Daten vorliegen… …   Enzyklopädie des Eisenbahnwesens

  • Baldwin — Baldwin, James Baldwin, Stanley * * * (as used in expressions) Baldwin, James (Arthur) Baldwin, Robert Baldwin, Roger (Nash) Baldwin (de Bewdley), Stanley, 1 conde …   Enciclopedia Universal